Dernière norme PDF qui intègre les étapes de traitement de la production

blogjuin2016
L’emballage de ballon Nike de OIA Globa (USA)
21 June 2016
INNO2
Vos ventes font du sur place ? Bougez…
8 July 2016

Dernière norme PDF qui intègre les étapes de traitement de la production

blogjuillet2016

blogjuillet2016

 

 

 

 

 

 

Cette procédure standardisée, PDF Processing Steps, est conçue pour identifier les informations de traitement de la production et augmenter l’interopérabilité et l’automatisation.

L’organisation d’associations professionnelles et de fournisseurs d’Europe et des États-Unis Ghent Workgroup (GWG) a publié la spécification PDF Processing Steps, qui est la nouvelle méthode de standardisation d’un fichier d’impression PDF (Portable Document Format) et qui définit le stockage des données des éléments de conception mais aussi les étapes de traitement de production. 

L’intégration des données de traitement dans un fichier PDF facilite la vérification du fichier par les méthodes d’épreuves conventionnelles. Par ailleurs, l’association dans un même fichier des données de traitement et des données graphiques assure un alignement défini & précis de ces dernières tout en simplifiant le contrôle en amont de tous les aspects du travail. 

La spécification PDF Processing Steps doit optimiser le processus de préproduction, augmenter la productivité et baisser les coûts de production.

“Généralement, un fichier PDF repose sur différents calques (optional content groups), selon les spécifications PDF. Ces couches incluent tout ce qui précède et suit l’étape d’impression proprement dite, comme les instructions de production, les données d’épreuve à des fins de validation, les tracés de découpe, les spécifications d’encrage, le gaufrage et le braille, détaille David Zwang, président du GWG. Grâce à cette nouvelle approche, les fichiers PDF sont décrits de manière plus intelligente, contenant bien plus que les objets imprimables.”

Il explique : “Un seul fichier PDF peut désormais remplir plusieurs fonctions, et peut également être utilisé par de multiples intervenants de préproduction et production, en fonction de leurs besoins.”

En éliminant les interventions manuelles, cette uniformisation va significativement limiter les erreurs humaines.”

Nombreux membres du GWG utilisent  déjà cette nouvelle spécification dans leurs produits et solutions lancés à la Drupa, comme l’éditeur d’emballage ArtPro+ 16 d’Esko ou le serveur PitStop 13.2 d’Enfocus, souligne le GWG.

Comme les autres spécifications PDF, cette spécification est disponible gratuitement depuis le site de GWG ou en cliquant ici.

Source : Faustine Loison  Rédacteur/ Graphiline.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *