Quelle année 2016 pour le secteur des microbrasseries au Québec!

INNO2
Vos ventes font du sur place ? Bougez…
8 July 2016
boite801x330-3
Quelle année 2016 !
6 February 2017

Quelle année 2016 pour le secteur des microbrasseries au Québec!

montage-photos

Cette industrie à la fois dynamique et florissante est un véritable vent de fraicheur qui souffle sur le Québec.

Pourtant malgré les nombreuses créations d’emplois et les biens faits de cette industrie dans l’économie du Québec, les  défis demeurent nombreux.

Les politiciens, gouvernements, organismes de régies  et l’Association des microbrasseries sont pourtant lents à apporter des solutions et encadrement pourtant si simple et unanimement réclamées.

 

Exemples :

  1. Pourquoi la SAQ n’a-t-elle pas l’obligation formelle dans sa mission de promouvoir les produits de microbrasseries du Québec ?
  2. Pourquoi Recycle Québec ne rend pas plus souple les critères de poids concernant les étiquettes pour cannette ? Ça dérange qui et pourquoi ? Cette attitude  met en péril la rentabilité des microbrasseries qui ont choisies ce contenant écologique pour commercialiser leurs produits.
  3. Pourquoi Recycle Québec n’impose-t-il pas un cadre précis pour le lavage pour les bouteilles 500ml étiquetées avec des étiquettes autocollantes ? Cette bouteille est un très bon contenant qui offre des critères de distinction aux microbrasseries qui l’utilisent.

 

Depuis plus de 5  ans les solutions sont sur la table et clairement identifiées mais personnes ne semble vouloir mettre les points sur les ‘’i’’ et les barres sur les ‘’t’’  et finalement prendre des décisions.

*Situation : Il n’y a qu’un seul laveur de bouteille de bière au Québec et ce dernier soulève régulièrement le fait que certaines étiquettes autocollantes apposés sur des bouteilles de 500ml ne se lavent pas aussi bien que celle étiquetés avec des étiquettes à colle froide.

Ce  problème circonstanciel est pourtant si simple à solutionner;

1) Utiliser un des 2 papiers autocollant qui performent le mieux et qui ont déjà été identifier.

2) Avoir des périodes de lavage plus fréquente pour garantir que les étiquettes autocollante ne soit pas collé le verre plus de 12 mois.

Pour essayer de solutionner le problème, des mauvaises solutions ont été exigées par le laveur de bouteille. Par exemple, il  a été demandé de ne pas utiliser un papier ayant une petite résistance à l’eau.

Résultat; les étiquettes de la plupart de microbrasseries qui utilisent ce genre d’étiquette pour bouteilles 500ml ont des étiquettes plissées une fois sur les tablettes réfrigérées des points de ventes spécialisés causé par le choc thermique. Leurs images de marque s’en trouvent réduites et grandement hypothéqué.

 

Faits et vérités :

Aucune étiquette autocollante produite sur un papier lavable et qui a été collé sur une bouteille depuis plus de 12 mois ne pourra se laver efficacement.

Pourquoi ?

  1. La colle (même une colle wash away) se modifie avec le temps et devient permanente après avoir été collé durant plus de 12 mois sur le verre.
  2. Plus qu’une bouteille a été lavée, plus le verre devient poreux. La porosité accentue l’adhérence de la colle. La flotte de bouteilles de 500ml est très polluée et plus âgée que la flotte de 341ml.
  3. Contrairement à une étiquette à colle froide dont la colle occupe 50% de la surface, la colle d’une étiquette autocollante occupe 100% de la surface
  4. Le temps du cycle. Une bouteille de 500ml prend en moyenne entre 4 et 6 mois entre son étiquetage et son retour à la microbrasserie. Ensuite, les bouteilles sont accumulées car le seul laveur de bouteille exige des quantités minimum avant de laver. Donc des questions capitales s’imposent : Dans quelles conditions sont entreposées les bouteilles ?  (Dehors dans un conteneur hiver comme été ou dans un entrepôt tempéré)

Il existe que 2 papiers sur le marché nord-américain qui offrent de très bon rendement pour imprimer et fabriquer des étiquettes autocollantes qui se lavent à 100% dans certaines conditions.

Toutefois, les deux papiers qui performent le mieux et qui sont disponible sur le marché Nord-Américain exige que les bouteilles soient lavés avant 12 mois après avoir été collés.

Il est donc essentiel que les dirigeants des organismes de référence imposent des cadres précis à tous les intervenants  (laveur et microbrasserie) des balises pour réduire les délais de temps d’attente entre chaque lavage.

Bonne année 2017!

 

Sylvain Major
Président
ALTERNATIVE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *